Mercredi 26 juillet 2017

Vient de paraître > Renaud Girard : Retour à Peshawar

Publié le 20 novembre 2010 par dans la (les) catégorie(s) Brèves

Vient de paraître > Renaud Girard : Retour à Peshawar

« Dans la nuit, les talibans avaient attaqué un dépôt logistique de l’OTAN à Peshawar. Le lendemain matin, dans mon hôtel d’Islamabad, je regardai les premières images à la télévision pakistanaise. Les destructions étaient considérables. Il fallait y aller. A 11 heures, arriva le fixeur, un turban blanc sur la tête. Il voulait 400 dollars par jour. Je me dis que ce montant élevé était plutôt bon signe : s’il demandait beaucoup au départ, c’était qu’il ne devait pas avoir l’intention de me vendre à l’arrivée comme otage pour cent fois plus. Je fourrai dans un sac un pull, un bonnet de laine, une bouteille d’eau, mon ordinateur. Dans l’ascenseur, je fus soudain pris d’un doute. Je me retournai vers lui :Kamal, je peux te faire confiance ? Are you reliable ? Levant les yeux au ciel, il me répondit : You know, only God is really reliable ! »

Dans ce livre, à la fois témoignage sur l’étrange métier de reporter, et plongée passionnante dans la fabrique de l’Histoire, Renaud Girard relate ses émotions de correspondant de guerre dans une région qui n’a jamais cessé de le fasciner.

L’auteur

Né en 1955 à New York, normalien, énarque, Renaud Girard est correspondant de guerre au Figaro depuis 1985. Il a couvert tous les conflits de la planète depuis un quart de siècle. Son premier voyage au coeur de l’Afghanistan remonte à 1986 : expédition clandestine d’un mois à cheval et à pied, avec un groupe de moudjahidine, à partir de Peshawar et des zones tribales frontalières. A l’automne 1996, Renaud Girard se rend à Kaboul, juste après la prise de la capitale par les talibans. Ensuite il franchit les lignes pour accompagner au combat, dans sa jeep, le commandant Massoud. A l’automne 2001, il est à Djallalabad, où il assiste au ratage de l’attaque américano-afghane de Tora Bora (d’où Ben Laden parvient à s’échapper). En février 2007, il va au combat avec les troupes canadiennes dans la région de Kandahar. Les reportages de Renaud Girard ont été successivement couronnés du prix Mumm pour la presse écrite, du prix Thucydide de géopolitique et du prix Bayeux des correspondants de guerre.

Source : communiqué de presse.


Renaud Girard
RETOUR À PESHAWAR
Grasset, Paris, 2010, 200 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>