Mercredi 22 novembre 2017

Vient de paraître > Michèle Nevert : Textes de l’internement

Publié le 19 février 2010 par dans la (les) catégorie(s) Brèves

Vient de paraître > Michèle Nevert : Textes de l’internement

Note : un commentaire critique du livre est aussi disponible sur ce site.

S’il est une constante dans ce recueil de lettres, c’est ce cri qui sourd sans cesse de missives qu’envoient les internés à leurs proches ou aux autorités pour qu’on les sorte de ce lieu infâme qu’est l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu. « Je couche dans une cellule au milieu de furieux et toute la nuit c’est des cris de mort, c’est des chants, c’est des coups de pieds et de poings dans les portes », écrit René C*.

Sont-ils vraiment fous, ces esseulés ? On peut le penser, même si tous le nient. Rose, par exemple – dite aussi sœur Marie Herman – est si brillante et si manipulatrice qu’on doute tout autant de sa folie que de sa non-folie. Quelle intelligence et quelle éloquence littéraire ! Ces lettres écrites parfois quasi au son, alors que d’autres révèlent un patient instruit, se rejoignent et affirment à l’unisson que l’enfermement est une punition insupportable, même s’il peut être jugé nécessaire pour le bien-être de tous.

Des patients nous écrivent donc leur désarroi et leur désir de retrouver la vie d’autrefois. Ils racontent surtout l’insupportable difficulté qu’ils éprouvent à vivre avec des fous dans le vacarme et le bruit. Bien sûr, leur cri ne sera pas entendu. Ces missives, on en a la quasi-certitude, sont restées lettres mortes. Un cri dans le vide…

Source : communiqué de presse.


Michèle Nevert
TEXTES DE L’INTERNEMENT
MANUSCRITS ASILAIRES DE SAINT-JEAN-DE-DIEU (VOL. 1)

Les Éditions XYZ, Montréal, 2010, 189 pages.

| | Partagez

Mots-clés : ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>