Vendredi 17 novembre 2017

Vient de paraître > Michel Pastoureau : Rouge, histoire d’une couleur

Publié le 07 novembre 2016 par dans la (les) catégorie(s) Brèves

Vient de paraître > Michel Pastoureau : Rouge, histoire d’une couleur

Le rouge est en Occident la première couleur que l’homme a maîtrisée, aussi bien en peinture qu’en teinture. C’est probablement pourquoi elle est longtemps restée la couleur « par excellence », la plus riche du point de vue matériel, social, artistique, onirique et symbolique.

Admiré des Grecs et des Romains, le rouge est dans l’Antiquité symbole de puissance, de richesse et de majesté. Au Moyen Âge, il prend une forte dimension religieuse, évoquant aussi bien le sang du Christ que les flammes de l’enfer. Mais il est aussi, dans le monde profane, la couleur de l’amour, de la gloire et de la beauté, comme celle de l’orgueil, de la violence et de la luxure. Au XVIe siècle, les morales protestantes partent en guerre contre le rouge dans lequel elles voient une couleur indécente et immorale, liée aux vanités du monde et à la « théâtralité papiste ». Dès lors, partout en Europe, dans la culture matérielle comme dans la vie quotidienne, le rouge est en recul. Ce déclin traverse toute l’époque moderne et contemporaine et va en s’accentuant au fil du temps. Toutefois, à partir de la Révolution française, le rouge prend une dimension idéologique et politique. C’est la couleur des forces progressistes ou subversives, puis des partis de gauche, rôle qu’il a conservé jusqu’à aujourd’hui.

Soutenu par une abondante iconographie, cet ouvrage est le quatrième d’une série consacrée à l’histoire sociale et culturelle des couleurs en Europe après Bleu. Histoire d’une couleur (2000), Noir. Histoire d’une couleur (2008) et Vert. Histoire d’une couleur (2013).

L’auteur

Historien, spécialiste des couleurs, des images, des emblèmes et du bestiaire, Michel Pastoureau est directeur d’études émérite à l’École pratique des hautes études où il a occupé pendant trente-cinq ans la chaire d’histoire de la symbolique occidentale. Il a publié de nombreux ouvrages, dont plusieurs ont été traduits dans une trentaine de langues. Parmi ses principales publications au Seuil : L’Étoffe du Diable. Une histoire des rayures et des tissus rayés (1991); Une histoire symbolique du Moyen Âge occidental (2004); L’Art héraldique au Moyen Âge (2009); Les Couleurs de nos souvenirs (prix Médicis Essai 2010); Bestiaires du Moyen Âge(2011); Tympans et portails romans (2014); Le roi tué par un cochon (2015); Les Couleurs expliquées en images (en collaboration avec Dominique Simonnet, 2015).

Source : communiqué de presse.


Michel Pastoureau
ROUGE, HISTOIRE D’UNE COULEUR
Seuil, Paris, 2017, 216 pages

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>