Lundi 18 décembre 2017

Vient de paraître > Lucie Joubert : L’envers du landau

Publié le 13 juillet 2010 par dans la (les) catégorie(s) Brèves

Vient de paraître > Lucie Joubert : L’envers du landau

L’envers du landau est une réflexion sur la femme qui choisit de dire non à la maternité dans une société obsédée par le discours nataliste. Quelle place peut, en effet, espérer occuper une non-mère dans une économie qui prend appui sur les tables à langer ? Quelle énigme, quel insecte étrange constitue-t-elle pour le monde qui l’entoure ? Ce pamphlet porte sur les pressions qui s’exercent sur la récalcitrante pour l’inciter à rentrer dans les rangs, sur les épouvantails qu’on dresse sur sa route pour la ramener dans le droit chemin. Il s’adresse aussi, par la bande, à toutes celles qui souffrent de ne pas avoir pu donner la vie ; leur expérience n’est en rien semblable à celle de l’auteure, certes, mais elles se heurtent aux mêmes contingences sociales : à l’irritation devant le «maternalisme frénétique » qui prévaut actuellement, répond ou s’ajoute leur douleur psychologique de ne pas être adéquates, de ne pas avoir rempli correctement leur mandat de femmes.

Car enfanter serait la seule finalité de l’être humain, la solution à tous les bleus de l’âme, la réponse au chaos actuel, la seule garantie de pérennité dans un monde obsédé par l’éphémère. Quiconque en douterait n’a qu’à porter attention à ce discours sur les joies d’être parents qui se répand tranquillement sur tous les fronts, sans jamais rencontrer le moindre rempart critique pour l’endiguer. La pression est de plus en plus forte de se conformer au modèle du bonheur patenté et s’exerce surtout sur les filles, évidemment. Foin des féministes, émules de Simone de Beauvoir, ces intellectuelles qui ont cherché d’autres voies d’épanouissement que la maternité : elles le regrettent maintenant, dit-on, elles se sont trompées. Un tel consensus m’apparaît suspect et me fait craindre pour la liberté de choix des femmes des générations qui me suivent…

L’auteur

Lucie Joubert est professeure à l’Université d’Ottawa. Elle s’intéresse depuis toujours à la condition féminine et à l’humour des femmes, sujets de prédilection auxquels elle a consacré deux ouvrages, dont L’humour du sexe. Le rire des filles, paru en 2002 chez Triptyque.

Source : communiqué de presse.


Lucie Joubert
L’ENVERS DU LANDAU
REGARD EXTÉRIEUR SUR LA MATERNITÉ ET SES DÉBORDEMENTS

Triptyque, Montréal, 2010, 112 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Il y a un commentaire pour l'article “Vient de paraître > Lucie Joubert : L’envers du landau”.


Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>