Mardi 25 juillet 2017

Vient de paraître > Benoît Dubreuil, Guillaume Marois : Le remède imaginaire

Publié le 16 mars 2011 par dans la (les) catégorie(s) Brèves

Vient de paraître > Benoît Dubreuil, Guillaume Marois : Le remède imaginaire

Pour une fois, tout le monde, ou presque, est d’accord : le Québec est une société vieillissante dans laquelle le départ à la retraite des baby-boomers conduira à une pénurie de main-d’œuvre. Il est donc opportun d’augmenter les niveaux d’immigration. La chose va de soi. Vraiment?

Nous avons décidé d’écrire ce livre, écrivent les auteurs dans l’avant-propos, afin de combler un manque. Nous avons la conviction que le public et les décideurs entretiennent une idée fausse de l’influence de l’immigration sur l’économie et la démographie québécoises. Nous croyons que cette idée fausse nous empêche d’évaluer de façon objective la politique québécoise d’immigration. Elle conduit aussi bien les Québécois de naissance que les immigrants à nourrir des attentes démesurées par rapport à cette politique, des attentes qui, un jour ou l’autre, seront forcément déçues.

Les études des démographes disponibles pour le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni et d’autres pays européens montrent sans l’ombre d’un doute que l’immigration n’a qu’un impact marginal sur la structure par âge de la population de la société d’accueil. En outre, dans la recherche économique européenne et nord-américaine, on a depuis longtemps constaté que les difficultés d’intégration économique des immigrants compromettaient sérieusement la possibilité que l’immigration ait un impact favorable sur l’économie et les finances publiques.

Ce livre se concentre sur les aspects économiques et démographiques de l’immigration, qui ont été largement négligés dans le débat public.

Les auteurs

Chercheur postdoctoral à l’UQÀM en philosophie, Benoît Dubreuil détient un DEA en science politique et un doctorat en philosophie de l’Université libre de Bruxelles. Il a complété sa maîtrise en philosophie à l’Université de Montréal (Théorie politique, origine des inégalités) et son baccalauréat en philosophie à l’Université Laval. Il a été boursier postdoctoral du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada et du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture. Il est l’auteur d’une vingtaine d’articles dans le domaine de la philosophie morale et de la philosophie des sciences. Une version remaniée de sa thèse de doctorat a été publiée en 2010 à Cambridge University Press sous le titre Human Evolution and the Origins of Hierarchies. Il s’intéresse au domaine des politiques publiques. De 2004 à 2010, il a animé le site Internet PolitiquesSociales.net, qui offre une veille électronique sur la recherche sur les politiques sociales dans une quinzaine de pays d’Europe et d’Amérique.

Détenteur d’un baccalauréat et d’une maîtrise en démographie de l’Université de Montréal, Guillaume Marois a entamé en 2010 ses études doctorales en démographie à l’Institut national de recherche scientifique. Il a travaillé quelques années au gouvernement du Québec et au sein de l’Équipe de recherche sur le vieillissement de la population (ÉRVIPOP) de l’Université de Montréal. Spécialiste de l’impact démographique de l’immigration, il est détenteur du Prix Jacques-Henripin 2008 décerné au meilleur mémoire de maîtrise en démographie de l’année. Depuis plusieurs années, il se passionne pour les méthodes démographiques et quantitatives appliquées à la population québécoise et canadienne. Il a participé à la consultation publique sur les niveaux d’immigration pour la période 2008-2010, orchestrée par le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, en y présentant une étude visant à amener des arguments scientifiques au débat public.

Source : communiqué de presse.


Benoît Dubreuil, Guillaume Marois
LE REMÈDE IMAGINAIRE
POURQUOI L’IMMIGRATION NE SAUVERA PAS LE QUÉBEC

Boréal, Montréal, 2011, 320 pages.

| | Partagez

Mots-clés : ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>