Lundi 23 octobre 2017

Vient de paraître > Roméo Dallaire : Ils se battent comme des soldats, ils meurent comme des enfants

Publié le 12 novembre 2010 par dans la (les) catégorie(s) Brèves

Vient de paraître > Roméo Dallaire : Ils se battent comme des soldats, ils meurent comme des enfants

Dans plus de trente conflits mondiaux, les gouvernements comme les acteurs non gouvernementaux ont recours aux enfants soldats : ils exigent une technologie limitée et des frais de subsistance minimes, font montre d’une polyvalence inégalée dans les combats de faible intensité et sont parfois capables d’une barbarie étonnante. L’homme a créé l’ultime arme, bon marché, renouvelable et pourtant raffinée, au prix de l’avenir de l’humanité : ses enfants. Roméo Dallaire y a été confronté lors du génocide de 1994 au Rwanda. Sa mission : abolir cette abominable pratique et éliminer la pensée même d’impliquer les enfants dans les guerres.

Ils se battent comme des soldats, ils meurent comme des enfants est un plaidoyer qui vise à protéger l’imagination et la saine croissance des enfants du monde entier. L’auteur prêche par l’exemple en puisant dans sa propre expérience pour aider ses semblables à mieux saisir la réalité des enfants soldats. Sans prétendre être l’égal de son modèle, il s’inspire du Petit Prince, oeuvre impérissable d’Antoine de Saint-Exupéry, pour illustrer dans quelques chapitres de fiction toute l’horreur des enfants soldats.

L’auteur

Le lieutenant-général Roméo Dallaire est entré dans les Forces armées canadiennes (FAC) en 1964. Depuis son retour du Rwanda, il a servi en tant que général-commandant de la 1ère division canadienne et commandant-adjoint de l’Armée de terre. Il a été promu au rang de lieutenant-général (3 étoiles) et a occupé plusieurs fonctions au sein du ministère de la Défense. Il continue de servir les membres des FAC et les anciens combattants en s’occupant du problème du syndrome de stress post-traumatique chez les soldats, syndrome dont il fut lui-même victime. Il a pris sa retraite des forces militaires en avril 2000, pour des raisons médicales. En janvier 2002, à Londres, en Angleterre, on lui décernait le prix Aegis pour la prévention de génocide.

Source : communiqué de presse.


Roméo Dallaire
ILS SE BATTENT COMME DES SOLDATS, ILS MEURENT COMME DES ENFANTS
POUR EN FINIR AVEC LE RECOURS AUX ENFANTS SOLDATS

Libre expression, Montréal, 2010, 408 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>