Mardi 25 juillet 2017

Vient de paraître > Michel Lavoie : Le domaine du roi 1652-1859

Publié le 09 décembre 2010 par dans la (les) catégorie(s) Brèves

Vient de paraître > Michel Lavoie : Le domaine du roi 1652-1859

Le jour où le grand chef Donnacona a comparu devant le roi François Premier, il a su l’éblouir. Il lui a parlé avec emphase d’un royaume dit du Saguenay. Pendant plus d’un siècle, les rois de France en ont rêvé. Alors que la Nouvelle–France en est encore à ses balbutiements, des commerçants prennent sur eux d’organiser une traite particulière à partir de Tadoussac. Le domaine que se réserve le roi s’étend sur des centaines de kilomètres carrés le long de la rivière Saguenay avec un front sur le Saint-Laurent qui va de l’île aux Coudres jusqu’à proximité de Sept-Îles.

Michel Lavoie a décidé pour sa part d’examiner la traite de Tadoussac comme une propriété foncière qui s’inscrit dans le système seigneurial mis en place dans l’Amérique française. Naturellement, il a été entraîné dans l’analyse du fonctionnement interne de ce fameux domaine du roi qui traverse allègrement plus de deux siècles d’histoire et deux régimes coloniaux. Le conquérant britannique n’hésite pas un instant et maintient le caractère exceptionnel du Domaine du roi.

C’est à une histoire d’appropriation territoriale par les empires coloniaux que Michel Lavoie convie ses lecteurs. Le royaume du Saguenay est entré dans la légende entouré de mystère. Le voile est enfin levé sur l’évolution du Domaine du roi qui a donné naissance à l’érection de cantons, à la création de réserves indiennes et finalement à l’implantation d’institutions politiques copiées sur le reste du Québec.

L’auteur

Michel Lavoie est professeur associé au Département d’histoire de l’Université de Sherbrooke. Il a été directeur de la revue Recherches amérindiennes au Québec de 2005 à 2010. Il est également consultant en histoire. M. Lavoie vient d’obtenir le prix littéraire du Gouverneur général pour son essai «C’est ma seigneurie que je réclame»: la lutte des Hurons de Lorette pour la seigneurie de Sillery, 1650-1900 (Boréal, 2010). En collaboration avec l’historien Denis Vaugeois, il a publié L’impasse amérindienne: trois commissions d’enquête à l’origine d’une politique de tutelle et d’assimilation, 1828-1858 (Septentrion, 2010).

Source : communiqué de presse.


Michel Lavoie
LE DOMAINE DU ROI 1652-1859
SOUVERAINETÉ, CONTRÔLE, MAINMISE, PROPRIÉTÉ, POSSESSION, EXPLOITATION

Septentrion, Québec, 2010, 276 pages

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>