Samedi 22 novembre 2014

Vient de paraître > Gilbert Boulanger : L’Alouette affolée

Publié le 09 avril 2010 par dans la (les) catégorie(s) Brèves

Vient de paraître > Gilbert Boulanger : L’Alouette affolée

L’Alouette affolée raconte les aventures d’un adolescent qui n’était pas né pour se battre, mais qui, par amour pour l’aviation, participa à l’une des plus grandes tragédies du XXe siècle. Cette biographie, remplie d’anecdotes savoureuses, est l’œuvre habile d’un conteur qui sait tenir son lecteur en haleine. De la Tunisie au débarquement de Normandie en passant par Londres, Gilbert Boulanger nous raconte ses aventures avec toute la candeur et la sensibilité du jeune homme qu’il était alors.

Gilbert Boulanger est un homme hors du commun. À 87 ans, ce vétéran de la Seconde Guerre mondiale, qui détient toujours son brevet d’aviateur, publie le récit fascinant de son expérience militaire comme mitrailleur dans les bombardiers. En juin 2010, il se rendra en Normandie, où une école portera son nom afin d’honorer la mémoire des Canadiens ayant pris part à la libération de la France.

Source : communiqué de presse.


Gilbert Boulanger
L’ALOUETTE AFFOLÉE
Lux éditeur, Montréal, 2010, 272 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , , ,

Il y a 4 commentaires pour l'article “Vient de paraître > Gilbert Boulanger : L’Alouette affolée”.

  1. yves Bernier 4 June 2010 à 16:26 #

    je viens tout juste de terminer la lecture de ce volume très captivant merci m.boulanger pour vos explois.Très touchant

  2. Yves Séguin 7 September 2010 à 12:54 #

    Bonjour M. Boulanger,
    J’ai lu votre livre L’Alouette Affolée en fin de semaine et j’ai beaucoup aimé. Vous avez fait ce que j’aurais voulu que mon père fasse avant son décès en 2006 à l’âge de 87 ans – Rédiger ses mémoires de sa vie dans l’aviation. Malheureusement il ne s’en ait jamais senti capable. Durant la dernière guerre il était pilote du Bombardier Halifax J-Jig, membre de l’escadrille Alouette 425. J’ai bien entendu parlé du père Laplante et j’ai connu votre adjudant M. Réal St-Amour.
    Chapeau pour vos réalisations. Vous avez su mettre a profit vos longues années.

  3. Michaud Ginette 16 August 2011 à 20:41 #

    Merci pour ce beau récit. Je l’ai lu en cherchant constamment le nom de mon père décédé à 47 ans du coeur, alors que j’avais 4 ans (Jean-Paul Michaud). Je crois que la guerre l’avait beaucoup marqué. Il était un jeune pilote d’un Lancaster si l’information reçue de ma mère est juste. Je cherchais à avoir une partie de son récit de guerre à lui, une partie de sa vie. Cette lecture m’a tout de même permis de me rapprocher un peu plus de lui et de qui il était et ce qu’il a pu vivre lors de cette guerre. C’est une troublante histoire de tant d’hommes et de femmes oubliés-es. Votre récit est touchant et honore votre participation à la paix sans faire l’éloge de la guerre comme moyen d’y parvenir. Merci encore.

  4. Jean Poirier 20 January 2014 à 16:09 #

    Je viens d’apprendre avec tristesse votre décès:inutile de vous dire,car je crois que vous recevez nos pensées, qu’après vous avoir connu dans ma jeunesse et après avoir vu récemment le reportage sur l’aviateur guerrier, vous m’avez rappelé qu’ils sont de moins en moins nombreux les parents de ma génération et que plusieurs n’ont pas eu la possibilité de livrer votre message de paix ! Vous m,avez ému comme seul de grands peuvent le faire et je me souviendrai…


Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>