Vendredi 19 juillet 2019

Vient de paraître > Michel Onfray : Le crépuscule d’une idole

Publié le 21 mai 2010 par dans la (les) catégorie(s) Brèves.

Vient de paraître > Michel Onfray : Le crépuscule d’une idole

Michel Onfray, cohérent avec lui-même, s’en prend ici à une religion qui, bien plus que les monothéismes qu’il pourfendait dans son Traité d’athéologie, semble avoir encore de beaux jours devant elle. Cette religion, c’est la psychanalyse – et, plus particulièrement, le freudisme. Son idée est simple, radicale, brutale : Freud a voulu bâtir une « […]

Michel Onfray : Le souci des plaisirs

Publié le 01 octobre 2009 par dans la (les) catégorie(s) Articles.

Michel Onfray : Le souci des plaisirs

Lorsque Michel Onfray lit, à dix-sept ans, L’Érotisme de Georges Bataille, une contradiction l’interpelle. D’une part, l’auteur, qui est présenté sur la quatrième de couverture comme étant « le plus grand des écrivains maudits de notre temps », avance que l’érotisme a « partie liée avec la mort et le meurtre ». Paradoxalement, la page couverture du même livre […]

Michel Onfray : La lueur des orages désirés

Publié le 01 octobre 2008 par dans la (les) catégorie(s) Articles.

Michel Onfray : La lueur des orages désirés

Michel Onfray livre, dans ce quatrième tome de son journal hédoniste, une série de réflexions éclectiques intemporelles, des articles qui semblent écrits sur le vif, qui démontrent la profondeur de sa pensée. Ce recueil de chroniques relève du journal personnel, presque d’une conversation entre la conscience et la connaissance du philosophe. Ici, rien de formel, […]

Michel Onfray : La puissance d’exister

Publié le 01 décembre 2007 par dans la (les) catégorie(s) Articles.

Michel Onfray : La puissance d’exister

Dans ce livre, qui se veut une synthèse récapitulative de son œuvre, le philosophe Michel Onfray expose les propositions de sa pensée hédoniste, souhaitant « donner à ce terme une dignité qu’il n’a pas » (p.82). Dès le premier chapitre, l’auteur présente les fondements de sa position utilitaire et pragmatique, en laissant entrevoir les influences […]