Dimanche 24 septembre 2017

Soliloque autour de la mode pour homme et de L’Éternel masculin

Publié le 25 décembre 2014 par dans la (les) catégorie(s) Billets

Soliloque autour de la mode pour homme et de L’Éternel masculin

Lorsque j’ai mis la main sur ce livre, je me suis dit que je pourrais le lire en moins de quelques heures, tout au plus. Cet ouvrage aborde le sujet de l’habillement classique pour l’homme, du sous-vêtement au complet, en passant par les souliers, la ceinture et tous les accessoires possibles tels que la montre ou la pipe. Après tout, voilà bien plus de dix ans que je magasine mes chemises et mes complets, que j’agence les couleurs et que fais faire des retouches aux vêtements… Basé sur mon expérience, qu’est-ce que j’allais bien pouvoir apprendre que je ne savais pas déjà?

Réponse : tout. Il ne m’a fallu que quelques pages pour comprendre que je ne connaissais bien peu de choses en la matière.

Il convient tout d’abord de faire deux grandes distinctions dans le domaine vestimentaire. D’un côté il y a la mode, qui va et qui vient au gré des saisons, éphémère, étonnante avant qu’elle ne s’implante et ridicule une fois passée. Et il y a tout le reste. L’indémodable, le classique, l’indélogeable. Bref, les incontournables. C’est tout cela qui est abordé dans ce livre au titre fabuleux, L’Éternel masculin.

Première chapitre, la barbe. Comment la raser, comment l’entretenir, avec tous les outils nécessaires, du rasoir électrique au blaireau – ce que j’utilise, j’adore la sensation le matin – sans oublier le passage sur la chaise du barbier, tradition oubliée qui semble faire un retour.

Puis, les cheveux et le passage obligé chez le coiffeur, court texte qui m’a surtout fait comprendre l’importance du rôle du père vis-à-vis son fils pour l’initier à ce rite aux apparences anodines mais ô combien importantes, car il s’agit de la première étape pour enseigner à un petit garçon l’art de prendre soin de soi. Depuis je me fais un devoir d’y aller avec fiston, même s’il n’a pas encore 6 ans.

Puis, la chemise. C’est là où ça devient incroyablement instructif : les détails qui font la chemise, les formes de col – il en existe 12 types différents, vous le saviez? – l’art de la plier et celui de la porter avec cravate ou veston – photos à l’appui. Sans oublier une présentation des plus célèbres chemisiers anglais – je me suis surpris à avoir des idées de voyages.

Qui dit chemise, dit cravate ou nœud papillon, avec toutes ses subtilités, ses secrets, ses détails. Puis, le complet. Connaissez-vous les différences entre le complet anglais et le complet italien? Combien de fentes un veston doit-il avoir? Pourquoi les boutons sur la manche? Et comment choisir un tissu? Toutes ces questions, et bien plus encore, sont répondues dans ce chapitre qui n’a de cesse d’étonner.

Et ça continue avec la veste sport, les chaussures, les manteaux, les chapeaux, pour se terminer avec les accessoires pour la maison.

Un livre étonnant où il est question d’élégance au masculin. Parce que si les modes passent, les classiques, eux, restent. Et il faut les comprendre pour mieux les porter.


Bernhard Roetzel
L’ÉTERNEL MASCULIN
LES INCONTOURNABLES DE LA MODE MASCULINE
Könemann, Cologne, 1999, 357 pages

| | Partagez

Mots-clés : ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>