Lundi 25 octobre 2021

Sébastien Vincent : Ils ont écrit la guerre

Publié le 08 avril 2010 par dans la (les) catégorie(s) Billet

Sébastien Vincent : Ils ont écrit la guerre

Alors que le nombre de vétérans de la Seconde Guerre mondiale diminue à chaque année, il y a une certaine urgence à réunir les témoignages des hommes et des femmes qui ont pris part à ce conflit qui a mis l’Europe à feu et à sang. Le Canada a participé à l’effort de guerre en envoyant outre-mer plus d’un million de soldats, dont la très grande majorité, soit environ 730 000, étaient des volontaires. De ce nombre, 131 000 étaient des Canadiens-français, dont 55 000 venaient du Québec, mais leur implication dans ce conflit fut minimisée, voire oubliée probablement à cause de l’opposition des Québécois à la guerre. C’est animé par un devoir de mémoire que Sébastien Vincent, enseignant à la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, concentre sa recherche sur ces soldats qui se sont enrôlés en toute liberté de conscience.

Dans son premier ouvrage, intitulé Laissés dans l’ombre (VLB éditeur, 2004), il a consigné des entretiens réalisés avec quatorze vétérans de la Seconde Guerre mondiale. Il poursuit son travail avec, cette fois-ci, une analyse des documents écrits par ces engagés volontaires. L’exercice consiste à dresser un portrait du quotidien des soldats qui ont participé à différentes opérations militaires et qui ont pris la plume pour en témoigner. Au total, ce sont 26 manuscrits de la collection de Bibliothèque et Archives nationales du Québec qui sont analysés et qui rendent comptent de certains aspect de la guerre, telle que la vie quotidienne au front, l’armement et la violence des combats du point de vue du fantassin et de l’artilleur, la blessure et la mort, la guerre des aviateurs et des marins, l’ennemi à combattre et l’expérience des prisonniers. Le chapitre final, qui ne laissera personne indifférent, porte sur l’expérience du retour au pays et sur les séquelles de la guerre.

Le travail de Sébastien Vincent consiste à présenter la guerre vécue à hauteur d’homme. Un formidable travail qui permet de jeter un éclairage humble mais troublant sur l’expérience humaine de la guerre. Tout au long de la lecture, une question revient sans cesse, celle que Stéphane Audoin-Rouzeau, historien et anthropologue, soulève dans la préface : « Comment ont-ils pu? » (p. 9).


Sébastien Vincent
ILS ONT ÉCRIT LA GUERRE
LA SECONDE GUERRE MONDIALE À TRAVERS DES ÉCRITS DE COMBATTANTS CANADIENS-FRANÇAIS

VLB éditeur, Montréal, 2010, 309 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>