Mercredi 16 août 2017

Régine Robin : Mégapolis

Publié le 17 décembre 2009 par dans la (les) catégorie(s) Articles

Régine Robin : Mégapolis

D’entrée de jeu, Régine Robin souligne que c’est grâce au cinéma que l’on prend pleinement conscience de la ville comme entité à part entière. En fait, sans elle, nombre de films n’auraient tout simplement pas existé. Qu’aurait pu être Taxi Driver, avec Robert De Niro, sans New York? C’est ainsi que, par le 7e art, l’auteure est devenue une amoureuse des cités urbaines. Mais ce sont les mégapoles, ces agglomérations de plus de 10 millions d’habitants, qu’elle préfère par-dessus tout.

Sociologue et historienne à la retraite, Régine Robin s’offre, avec ce livre, le plaisir de partager ses carnets de voyage. Au fil des pages, elle décrit ses déambulations dans les rues de New York, Tokyo, Londres, Los Angeles et Buenos Aires. Pour donner un éclairage différent, l’auteure présente les œuvres d’écrivains, de cinéastes et d’artistes qui ont pris comme sujet chacune de ces villes, permettant au passage de mieux saisir le dualisme qui se joue entre la beauté et la laideur urbaine.

Accompagnée par ces représentants, de nuit comme de jour, à pied, en taxi ou en métro, Régine Robin arpente les rues, lançant parfois son regard de sociologue, parfois celui de romancière, mais toujours celui d’une amoureuse du phénomène urbain.


Régine Robin
MÉGAPOLIS
LES DERNIERS PAS DU FLÂNEUR
Stock, Paris, 2009, 397 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>