Samedi 21 octobre 2017

Vient de paraitre > Dr Marcel Boisvert, Dr Serge Daneault : Être ou ne plus être

Publié le 25 octobre 2010 par dans la (les) catégorie(s) Brèves

Vient de paraitre > Dr Marcel Boisvert, Dr Serge Daneault : Être ou ne plus être

En Belgique et aux Pays-Bas, « mourir dans la dignité» est un droit. Chez nous, ce n’est encore qu’une idée, qui sera soumise cet automne à des audiences publiques, et une question qui divise, tant la population que le corps médical. Les docteurs Boisvert et Daneault incarnent justement deux points de vue différents dans Être ou ne plus être, essai publié aux Éditions Voix Parallèles. Ces deux spécialistes des soins palliatifs ouvrent le délicat mais nécessaire débat sur l’euthanasie et alimentent nos réflexions tout en défendant chacun un point de vue différent.

Partisan de respecter la liberté de choix de chacun face à la possibilité de prolonger la vie ou d’interrompre une agonie douloureuse, le Dr Marcel Boisvert veut pousser la réflexion au-delà d’une simple opposition « pour ou contre » l’euthanasie. Évoquant autant de recherches que de cas vécus, il questionne le sort des patients qu’on ne peut soulager, explique comment l’acharnement thérapeutique et moral peut devenir une insulte à la dignité humaine. Initié aux soins palliatifs par la célèbre Dre C. Saunders à Londres, il a introduit et longtemps exercé cette discipline au Royal Victoria. Professeur de médecine à l’Université McGill et conférencier spécialisé sur le sujet, il parle de la souffrance comme d’une « condamnation à vivre ».

De son côté, le Dr Serge Daneault, s’oppose fermement à l’euthanasie, qu’il associe à une dérive sociale grave en se questionnant : « Comment le débat sur l’euthanasie peut-il précéder celui sur le droit aux soins palliatifs pour tous? ». Arguant – avec plusieurs exemples à l’appui – que les gens ne réclament pas de mourir, mais de ne plus avoir mal, il refuse de « baisser les bras devant la souffrance » en cherchant à la soulager sans jamais précipiter la mort. Et en matière de douleur, le Dr Daneault s’y connaît, lui qui pratique la médecine palliative depuis près de 20 ans à domicile et à l’Hôpital Notre-Dame. Chercheur, auteur, conférencier et professeur de médecine à l’Université de Montréal, il s’interroge sur l’impact de l’euthanasie sur le progrès : « la médecine contemporaine est-elle en train de céder au désespoir? ».

On le voit bien, l’idée du livre – écrit sous forme d’échange de lettres – n’est pas de choquer ou de trancher, mais bien de poser les jalons d’une réflexion approfondie sur les aspects éthiques, scientifiques, légaux et même religieux susceptibles de faire progresser le débat. Faisant référence à de nombreuses études scientifiques, autant qu’à des réflexions de philosophes, les deux auteurs présentent un dialogue à la fois riche et accessible à tous, sans jargon ni langue de bois. Et grâce à leur vaste expérience, grâce aussi à un sens aigu de la nuance, ils réussissent à sortir des considérations médicales pour faire de l’euthanasie un débat citoyen qui nous interpelle tous. Essentiel.

Source : communiqué de presse.


Dr Marcel Boisvert, Dr Serge Daneault
ÊTRE OU NE PLUS ÊTRE
DÉBAT SUR L’EUTHANASIE

Voix Parallèles, Paris, 2010, 160 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>