Mardi 25 juillet 2017

Les étudiants ne semblent pas vouloir abandonner leurs livres et recueils papier

Publié le 26 février 2013 par dans la (les) catégorie(s) Billets

Les étudiants ne semblent pas vouloir abandonner leurs livres et recueils papier

Une étude scientifique démontre que les étudiants universitaires ont une nette préférence pour les documents en format papier. Selon les conclusions de cette recherche, il semblerait que l’aspect dynamique des documents électroniques ne faciliterait ni l’étude, ni la mémorisation de la matière. À l’opposé, les documents sur support papier sont perçus comme étant faciles à employer et faciliteraient la concentration, deux éléments essentiels lorsque vient le temps de se préparer pour un examen.

Deux tendances contradictoires sont à la source de cette étude : d’un côté, les étudiants de premier cycle universitaire sont de grands utilisateurs de nouvelles technologies et de matériel électronique (présentations PowerPoint, textes en format électroniques, etc.), tandis que l’autre, ils ne semblent pas prêts à abandonner les livres et textes imprimés sur papier.

C’est pour expliquer ces tendances que quatre chercheurs de la Ryerson University de Toronto se sont intéressés aux préférences des étudiants sur le sujet. En procédant à l’aide de groupes de discussions puis d’un sondage, tous deux réalisés auprès d’étudiants de premier cycle en marketing, les auteurs de l’étude ont découvert que, lorsque vient le temps d’étudier afin d’apprendre et de mémoriser une matière, les étudiants ont une nette préférence pour le matériel imprimé sur du support papier.

Les arguments collectés lors de cette enquête peuvent se regrouper en six grandes catégories, à savoir que le papier :

  • Facilite la prise de notes;
  • Facilite l’accès à l’information;
  • Permet une plus grande concentration;
  • Fatigue moins les yeux;
  • Permet de lire plus longtemps sans éprouver de la fatigue;
  • Permet de retrouver de l’information plus facilement.

Au final, deux facteurs font en sorte que les étudiants ne sont pas prêts à abandonner les livres en format papier : la facilité d’utilisation et la permanence du contenu. En fait, le support papier est perçu par l’étudiant comme étant un facteur déterminant dans le processus d’apprentissage, tandis que les documents électroniques, de par leur nature dynamiques, sont perçus comme une barrière à l’acquisition des connaissances. Dernier élément, il appert que l’opinion des collègues et amis n’a aucune influence sur le choix final d’un étudiant quant à sa préférence quant à son choix d’employer l’un ou l’autre des supports.

Il est amusant de constater que le livre de papier semble bien difficile à déloger, contrairement à ce qui avait été annoncé par certains analystes techno-euphoriques.

J’ai trouvé la mention de cette étude sur l’excellent blogue de Nicholas Carr, auteur de l’article : Is Google Making Us Stupid?

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>