Vendredi 17 novembre 2017

La librairie d’Outremont

Publié le 23 mars 2014 par dans la (les) catégorie(s) Billets

La librairie d’Outremont

Ce matin, en lisant la section Lettres du cahier Perspectives du quotidien Le Devoir du samedi 15 et dimanche 16 mars 2014, j’ai appris le décès du libraire Roland Haïm Benchimol.

Dans sa lettre intitulée Le Bon libraire, Yvon Rivard écrit :

Roland Haïm Benchimol n’est plus, notre quartier ne sera plus jamais le même.

Nous allions tous, je crois, à la Librairie d’Outremont d’abord pour voir Roland et, par la même occasion, pour y acheter des livres. Combien de fois me suis-je arrêté à la librairie pour le bonheur d’entendre sa voix, de le voir sourire, beau temps mauvais temps, et naviguer courageusement dans l’ordinateur à la recherche d’un titre ? À force de lire et de vivre parmi les livres, il en était venu à ressembler à ce que la littérature a de mieux à donner : une attention au monde aussi discrète que généreuse.

Je n’ai pas pu m’empêcher de laisser ma mémoire faire revivre certains souvenirs. J’ai grandit à quelques pas de cette librairie. J’ai connu Roland, qui m’accueillait avec un grand sourire. Gamin, je me réfugiais dans les sections du fond, où se retrouvaient les bandes dessinées. Étudiant, c’est là où je me procurais les livres indispensables aux cours de français. Des années plus tard, lorsque je faisais un détour pour entrer dans cette librairie, je croisais, à mon plus grand bonheur, ces mêmes professeurs de français qui m’ont fait découvrir certains des livres qui ont marqué mon imaginaire.

Je connais très bien chacun des livres qui composent ma bibliothèque. Je sais très bien lesquels je me suis procurés à cette librairie. Ces livres au dos cassé et aux marges remplies de notes au crayon qui m’ont servis pendant mes cours. Ces livres que j’ai conservés à travers les années comme souvenir. Désormais, ces livres porteront un autre souvenir, celui d’un libraire de quartier unique.

Yvon Rivard a raison :

À force de lire et de vivre parmi les livres, il en était venu à ressembler à ce que la littérature a de mieux à donner : une attention au monde aussi discrète que généreuse.

Au revoir Roland.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Il y a un commentaire pour l'article “La librairie d’Outremont”.

  1. Jennifer Benchimol 6 April 2014 à 17:57 #

    Merci pour ce mot sur mon père et bienheureux sont ceux qui l’ont connu et qui le porte aujourd’hui dans leurs plus tendres souvenirs.
    Oui…. au revoir Roland, au revoir papa… Que j’aime ces mots………………..Au revoir.


Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>