Jeudi 17 août 2017

John Saul : Mon pays métis

Publié le 14 mars 2010 par dans la (les) catégorie(s) Articles

John Saul : Mon pays métis

Disons-le d’emblée, ce livre possède deux défauts importants : il est mal structuré et écrit de façon bancale. Avec comme résultat que le lecteur risque d’être rebuté dès les premières pages, et avant même qu’il n’atteigne le propos central du livre. Dans ma présentation critique de son livre précédent, Mort de la globalisation (Payot, 2006), j’avais relevé les mêmes problèmes. Toutefois, à ces deux défauts s’oppose une qualité de taille : celle de la pertinence d’un propos.

John Saul avance dans cet essai que le Canada est un pays métis d’inspiration autochtone : « nous formons un peuple d’inspiration autochtone organisé autour des concepts de paix, d’équité et de bon gouvernement ». Ainsi, contrairement à certaines idées préconçues, le Canada ne serait pas un pays d’inspiration française, britannique ou européenne.

Pour justifier son propos, John Saul fait un retour sur certains événements clés de l’Histoire du Canada et démontre l’apport déterminant des autochtones pour les premiers habitants blancs. En adoptant leur façon de faire, leurs outils et techniques, ce n’est rien de moins que leur survie que les premiers européens ont assuré. Ce faisant, c’est toute une culture qui fut adoptée, et ce, jusque dans ses moindres détails.

Tout au long de la première partie du livre – les deux suivantes sont autant de thèses qui découlent de la première – John Saul s’applique à démontrer à quel point la culture canadienne est empreinte de la culture autochtone. À titre d’exemple, notre nette préférence pour la discussion et la négociation plutôt que le conflit, où les deux parties seront perdantes, découle directement de cette influence. En parallèle, John Saul démontre comment nous nous entêtons à vouloir adopter des attitudes ou façon de faire qui sont en complète opposition avec nos traits culturels, ce qui ne va pas sans causer certains dysfonctionnements.

Un livre au propos simple mais direct qui force à une certaine réflexion, autant sur les plans personnels que sociétal.


John Saul
MON PAYS MÉTIS
QUELQUES VÉRITÉS SUR LE CANADA

Boréal, Montréal, 2008, 345 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>