Jeudi 19 octobre 2017

Hector Feliciano : Le musée disparu

Publié le 21 janvier 2010 par dans la (les) catégorie(s) Articles

Hector Feliciano : Le musée disparu

Vers la fin du XIXe siècle, la France parvient à imposer son hégémonie culturelle sur l’Europe, devenant le centre de l’art et du bon goût. À Paris se forme le monde et le marché de l’art tels que nous les connaissons aujourd’hui, un milieu constitué de musées, de courtiers, d’écoles, de collectionneurs privés, de marchands, de critiques et d’experts. Or, lors de la défaite rapide de la France face à l’Allemagne en 1940, les dirigeants nazis font main basse sur un butin de guerre absolument formidable.

>> La suite de l’article sera bientôt disponible sur le site du magazine littéraire Nuit blanche.


Hector Feliciano
LE MUSÉE DISPARU
ENQUÊTE SUR LE PILLAGE D’ŒUVRES D’ART EN FRANCE PAR LES NAZIS

Gallimard, Paris, 2008, 394 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>