Mardi 26 septembre 2017

Harry G. Frankfurt : De l'art de dire des conneries

Publié le 01 janvier 2006 par dans la (les) catégorie(s) Articles

Harry G. Frankfurt : De l'art de dire des conneries

« L’un des traits les plus caractéristiques de notre culture est l’omniprésence du baratin ». C’est sur ce constat que s’ouvre cette réflexion sur cette composante reliée à l’acte de parler que les anglo-saxons appellent ‘bullshit’ (expression traduite ici par ‘baratin’ et ‘dire des conneries’). Le philosophe Harry Frankfurt, après en avoir trouvé une définition, explique en quoi elle se différencie de certaines notions voisines, tels que le mensonge, la fumisterie et le bluff. Cette étude amène l’auteur à égratigner la société moderne où l’humain, à travers ses discours, tente non pas « de parvenir à une représentation exacte du monde, [mais de] s’efforcer de donner une représentation honnête de lui-même ». Amusant.


Harry G. Frankfurt
DE L’ART DE DIRE DES CONNERIES
10-18, Paris, 2006, 78 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>