Vendredi 17 novembre 2017

Est-ce la fin des livres papier?

Publié le 15 octobre 2014 par dans la (les) catégorie(s) Billets

Est-ce la fin des livres papier?

Depuis l’apparition des liseuses électroniques, les techno-euphoriques n’ont de cesse de dire que le livre papier tel qu’on le connait est voué à disparaître. Plutôt que d’entrer dans la valse des arguments et contre-arguments, je me suis lancé dans la recherche d’un indicateur de tendance qui serait en mesure de donner une bonne idée quant aux chances de survie du livre papier. Il me fallait trouver un indicateur qui soit en-dehors du débat, dont la source ne soit ni du domaine des technologies, ni du domaine de l’édition, objectif et mesurable dans le temps et les cultures, comme le Big Mac l’est pour les études économiques sur le coût de la vie.

Après de nombreuses recherches, j’ai trouvé l’indice tant recherché : le catalogue IKEA.

Pour présenter les meubles et accessoires que la multinationale d’origine Suédoise vend à travers ses 345 magasins répartis dans 42 pays, IKEA publie à chaque année son célèbre catalogue. Lancé pour la première fois en 1951, l’édition 2015 a été traduit en 32 langues et a été imprimé à 217 millions d’exemplaires, soit plus que le nombre d’exemplaires de la Bible. Véritable fer de la lance de la promotion des produits de la firme, il requiert le travail de 250 personnes pendant 10 mois et constitue à lui seul 70% du budget marketing.

Dans ce catalogue, les meubles et accessoires sont présentés dans des mises en scènes où aucun détail n’est laissé au hasard. Même le désordre est ordonné. Outre les produits vendus par IKEA, d’autres objets se retrouvent dans les photos. Il s’agit d’objets neutres, communs, qui se remarquent le moins possible. Ici, aucun bibelot ridicule. En analysant les objets qui entrent dans la composition des photos du catalogue 2015, il est possible d’y relever quelques détails fort intéressants. Par exemple, les boîtiers de CD et de DVD ont complètement disparu et ce, y compris dans les meubles de télévision. Élément surprenant, il est possible de trouver des tables tournantes et des disques vinyles – pages 84, 86 et 120. Quant aux imprimés, si les journaux sont peu fréquents, les livres, tout comme les magasines, pullulent et se retrouvent partout, autant sur les tables à café que dans les bibliothèques, voire même dans les meubles de télévision.

Dans le but de valider ma prémisse, je me suis mis en quête de trouver des catalogues des années précédentes afin d’analyser la place que le livre occupe dans les mises en scènes. Grâce à mon amie Catherine – que je tiens à sincèrement remercier – j’ai pu mettre la main sur les éditions de 2000, 2003, 2008 et 2013 du catalogue IKEA. En comparant les différentes éditions, il est possible de constater que le nombre de bibliothèques et d’étagères présentes dans les mises en scènes est stable dans le temps. Toutefois, elles ne sont pas remplies de la même façon : pour les éditions de 2000 et 2003, les CD, puis les DVD, ainsi que les boîtiers de cassettes VHS et audio laissent peu de place aux livres et magazines. En 2008, la tendance se renverse de façon draconienne : l’imprimé est presque omniprésent tandis que les boîtiers en plastiques des disques optiques numériques sont à peu près absents, et ce, même dans les meubles de télévision. La tendance se confirme dans les éditions 2013 et 2015, où les livres et les revues ont envahit les étagères des bibliothèques et des meubles de rangement.

Conclusion : Le catalogue IKEA est un excellent indice pour valider si le livre papier est voué à disparaître ou pas. Basé sur l’analyse des photographies de l’édition 2015, il est possible d’affirmer que la disparition du livre papier n’est pas pour cette année.

Mais en tant qu’imprimé, est-ce que le catalogue IKEA n’est pas lui-même menacé de disparaître? Annie Colangelo, directrice des communications du IKEA de Boucherville, interrogée à ce sujet par la journaliste Émilie Folie-Boivin du Devoir, a confirmé que malgré les nouvelles technologies, la demande se maintien pour les versions papier du catalogue. À titre d’information, les éditions passées du catalogue ne sont pas monnaie courante et se vendent cher sur le Web. Sur AbeBooks, un site réunissant les inventaires de libraires professionnels de partout à travers le monde, il m’a été possible de trouver un ensemble de 15 catalogues IKEA allant de 1994 à 2012 pour 275 dollars.

C’est probablement à cause de l’intérêt pour le catalogue imprimé que IKEA a créé une vidéo promotionnelle pour l’édition de 2015. Intitulée Experience the power of a bookbook, elle consiste en un magnifique clin d’œil aux publicités de Apple.

Bref, si je me fie au catalogue IKEA, le livre papier a encore de beaux jours devant lui.

| | Partagez

Mots-clés : ,

Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>