Lundi 24 juillet 2017

Christine Jordis : L’aventure du désert

Publié le 30 juillet 2010 par dans la (les) catégorie(s) Articles

Christine Jordis : L’aventure du désert

Charles de Foucault et Thomas Edward Lawrence sont deux hommes aux vies diamétralement opposées. Le premier fut un homme religieux qui vécut par et pour Dieu tandis que le second fut soldat dans l’armée et mû par le désir de vaincre et de convaincre.

Pourtant, leurs cheminements se rejoignent en de nombreux points. Tous deux ont volontairement emprunté une voie peu fréquentée qui les a amenés loin de leur communauté et à se retrouver dans un désert. Dans ce lieu d’apparence stérile, ils expérimentent chacun à leur façon un « état extrême de la vie », proche voisin de la mort, où ils développent une vie intérieure riche et complexe. Mais surtout, des années après leur mort, ils continuent d’exercer sur l’imaginaire occidental une formidable fascination.

Christine Jordis, écrivaine et journaliste, s’est penchée sur la vie de ces deux individus afin de comprendre leur démarche, mais surtout, la raison pour laquelle ils ont « rompu avec le monde des autres, le monde rationnel, et suivi, en eux-mêmes, ce mouvement qu’on ne peut réduire à la raison et qui les tint en son pouvoir » (p.10).

Pour son analyse, l’auteure se réfère à deux des trois états de l’homme identifiés par Georges Bataille, à savoir le Saint et le Guerrier – laissant volontairement l’Amoureux de côté. Le premier représente la voie de la vie contemplative, le renoncement de soi dans l’amour de Dieu. Le second est défini par l’action, « l’exaltation de soi par le dépassement de ses forces » (p.14). Et Jordis de souligner au passage que « rien d’essentiel ne sépare cette forme d’expérience collective, chargée de résoudre les problèmes qui se posent à l’individu, des exercices spirituels, tels que les pratiquent les moines au monastère » (p.14).

Un livre qui tente de comprendre pourquoi le destin de ces deux êtres, ainsi que leur personne, des années après leur mort, continuent à captiver la curiosité et à susciter de l’intérêt. Serait-ce « parce qu’ils correspondent en nous à une tentation profonde, le plus souvent restée inassouvie? » (p.17).


Christine Jordis
L’AVENTURE DU DÉSERT
Gallimard, collection L’Infini, Paris, 2009, 279 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , , ,

Il y a un commentaire pour l'article “Christine Jordis : L’aventure du désert”.


Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>