Mardi 26 septembre 2017

André Comte-Sponville : L'esprit de l'athéisme

Publié le 01 janvier 2006 par dans la (les) catégorie(s) Articles

André Comte-Sponville : L'esprit de l'athéisme

Dans cet essai, l’objectif d’André Comte-Sponville est de démontrer que l’athéisme n’est pas le refus de toute forme de spiritualité. Constatant que la religion est coincée entre le « fanatisme des uns (…) et le nihilisme des autres » (p.10), il propose une analyse de la voie médiane, visiblement oubliée, qui se trouve entre le religieux et l’agnostique. Alors que la guerre des religions fait un violent retour dans certains pays du globe, cet essai a pour but de démontrer l’existence d’une spiritualité sans Dieu.

Le livre est construit autour de trois questions à propos de la religion. Afin de répondre à  la première, « Peut-on se passer de religion? », le penseur va tout d’abord déterminer, grâce à l’étymologie, que la religion consiste en la communion dans le sacré et la fidélité à la Parole, et qu’elle n’a rien à voir avec Dieu et la foi. Au cours de sa réflexion, il soulève, entre autres, que la fonction principale d’une religion est de favoriser « la cohésion sociale en renforçant la communion des consciences et l’adhésion aux règles du groupe » (p.26). Il peut ainsi avancer que si la société peut se passer de Dieu, elle ne peut pas se passer de communier. Quant à la fidélité, il affirme que c’est « ce qui reste de la foi quand on l’a perdue » (p.33).

Si la seconde partie, où l’auteur tente de trouver une réponse à la question concernant l’existence de Dieu, semble moins étoffée, la dernière vaut à elle seule la lecture de ce livre. À la question « Quelle spiritualité pour les athées? », Comte-Sponville démontre que la spiritualité est la vie de l’esprit, et que c’est cet esprit même qui permet une ouverture sur l’absolu, avouant au passage avoir longtemps évité ce mot qu’il trouvait « trop irrationnel pour n’être pas suspect » (p.152).

Écrit dans un style simple et accessible, ce livre est une magnifique réflexion qui démontre la profondeur de l’immanence, prouvant au passage que les mots religion et spiritualité ne sont pas synonymes. Au fil des pages, André Comte-Sponville témoigne du fait que l’athéisme « n’empêche pas de se servir de son esprit, ni d’en jouir, ni de s’en réjouir, fût-ce en ce point extrême où il culmine, silencieusement, en s’abolissant » (p.203). Un livre rassurant, inspirant.


André Comte-Sponville
L’ESPRIT DE L’ATHÉISME
INTRODUCTION À UNE SPIRITUALITÉ SANS DIEU

Albin Michel, Paris, 2006, 220 pages.

| | Partagez

Mots-clés : , ,

Il y a un commentaire pour l'article “André Comte-Sponville : L'esprit de l'athéisme”.


Commentez cet article

Veuillez respecter les champs obligatoires. Votre courriel restera confidentiel.

Ce site supporte les gravatars.

Vous pouvez employer ces balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>